07 septembre 2007

Break The silence

J’avais eu peur de perdre l’unique pseudo activité qui me motive en ce moment, j’avais peur de perdre l’envie de m’exprimer dans ces lignes qui restent toujours insignifiantes. Je ne sais même plus si je l’ai perdue ou pas, tous ce que je fais maintenant c’est laisser mes doigts aller sur le clavier, tapant toujours ces lignes maudites qui ne serrent à pas grand-chose appart un moment négligeable d’activité qui ne serre à rien en fin de compte… Je crois que ça permet au moins de briser le silence qui a duré longtemps ou peut être qu’il n’a jamais duré, je ne me souviens plus. Tout ce que je sais c’est que…, je voulais dire, je crois savoir… ou peut être bien, il me semble que la seule chose que je crois savoir est que je ne supporte plus cette douleur, nul ne sera comprendre ce bordel… Je n’arrive plus à…, je ne sais pas si… MERDE, comment pourrais je l’expliquer, mes idées ne sont pas claire et j’en ai maaaaaaaaaaaaaaaarre de ça, je n’arrive plus à faire n’importe quelle réflexion aussi infime soit elle, je ne fais même plus confiance à ma mémoire,… et tout le monde s’en moque y compris mes amis et ma famille, tout le monde me raconte les même conneries ‘Tu vas bien Amin, tu te crée des idées’, ‘Tu es encore jeune, tu as toute la vie devant toi’,’ou bien du genre ‘3ich 7yetek’ (akther wa7da nakrahaaaaaaaaaaaaaaa, ya rabi) et plein d’autres conneries qu’on raconte qui demeurent aussi stupides qu’inutiles.

Maintenant quand je pense à toutes ces années passées à me battre et à me mentir, je me dis que je suis un survivant et que je suis content de ce que j’avais réalisé (meeeeeerde, je continus à me mentir…, je sais que je ne vais pas arrêter, c’est pareil avec le tabac, bordel) mais enfin, je m’aperçoit que j’ai tous bousillé, mes rêves sont détruits (d’ailleurs, je ne sais pas ce que je fous encore sans au moins un but), mes parent disent que je serai dans la faculté mte3 el mtardin (je suis pas viré rahou, j’ai pas pu terminer le cycle ingénieur dans l’ancienne fac, je me contente de mon DUT, ti anyway…). Qu’est ce que je disais,… ah oui, medemni metdhaker, fama barcha 3bed rabi yahdihom me disent que l’état elli ena fih tawa est dut 3la 7keyet el ingéniorat,… mais non bordel… la7keya 3and.ha des sièèèèèèèècles.

Je pourrais avoir l’air d’un dépressif (peut être que je le suis) mais je ne pense pas que je suis un suicidaire, et c’est pour une raison simple,… j’ai un sentiment qui me dis que je m’approche de la fin d’une histoire pour en commencer une nouvelle, en d’autres termes, je m’approche d’une renaissance, une renaissance qui sera très violente (pfffffffffff, je me mens encore, euhhh !).

5 commentaires:

Imcallingyou a dit…

Ah ! Te revoilà enfin !
Tu ne te mens pas, tu espères sinon à quoi s'accrocherait-on s'il n'y avait plus d'espoir, il faut relativiser je pense et puis voir le bon côté des choses, ce n'est pas que je sois la mieux placée pour donner des conseils ou quoi que ce soit mais je pense te comprendre et être un peu comme toi des fois c'est pour ça que je me permets de réagir . Ecoute-toi un peu plus parce que tu es le seul à savoir ce qui te tourmente et le seul qui peut y remédier. Tu as peut-être besoin d'une échappatoire : le blog ça peut en être une comme c'est le cas, une activité physique aussi, ça a l'air stupide je sais mais ça défoule crois-moi, la peinture, je ne sais pas moi, en quoi es-tu doué ? Ou alors quelles sont les choses qui te font plaisir, qui t'enchantent ? Il te faut un truc qui te demande toute ta concentration comme ça tu évites de trop trop cogiter sur des sujets qui n'en demande pas tant... La famille c'est important, les amis aussi mais parfois il nous embrouille un peu... J'espère que ce n'est pas moi qui t'embrouilles là...Bon... ça fait plaisir de te lire, c'est devenue un peu comme une drogue, indispensable de te lire . Si ça peut te remonter le moral de savoir que tu n'es pas le seul à ne plus savoir ou donner de la tête, sache que moi en ce moment j'ai une crainte grosse comme une montagne et que je ne peux partager avec personne, elle se dissimulera dans qqs jours ou m'accompagnera jusqu'au restant de mes jours alors relativise et ne passe pas à côté de l'essentiel, la vie est tellement belle, ils ont raison de te dire d'en profiter . Tu as l'air d'être qq un de sensible, qui ressens les choses alors ça ne doit pas être difficile d'aller de l'avant . J'arrête , si tu ne veux plus avoir à subir un aussi long commentaire, écris sur ton blog plus souvent !!!!! ;)

Téméraire V5.0 a dit…

C'est la première fois que je passe par ton Blog et je suis bien touché par les sentiments profonds de détresse qui émanent de ta note.

Je ne t'ai pas lu auparavant, donc je ne pourrai pas donner un avis objectif, seulement je te dis que dans notre vie, il y a toujours aussi bien des mauvais moments que des beaux moments.

Je ne peux que t'inviter à lire ma note: Bonheur : Bonnes Régles de Conduite

Khaoulha a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
halilou a dit…

t'as raison c chiant d'entendre ce que disent les autres surtout si les autres ne souffrent pas autant que nous!! peut etre que là je suis très mal placée pour te donner des conseils ou koi que ce soi, je ne suis pas dans la meme situation que toi et je ne veux pas passser pour l'hypocrite de première en te disant que jte comprend. seulement, on a tous vécus des moments pareils, ou tout se fermes devant nos yeux, ou on sent qu'on est seul o monde (et qu'on veut le rester quelques part, ce qui provoque je rejet de tout conseil, meme venant des etres les plus proches : la famille). moi à ta place je ferai du yoga mais euuuh te connaissant...(toi tu fumerais 3 paquets de cigarettes sans t'arreter), bon sérieusement je suis très soulagée par le fait que tu commence à reécrire, c déjà un grand pas. j'adore te lire et je ferai toujours mon possible pour t'aider (meme si parfois je ferai mieux de me taire..)
je ne veux pas te sortir un de ces conseils genre be happy que tu vois comme inutile alors jme contente de te dire à +
(il me reste encore 2 notes :p dslée pr le retard!!)

venus a dit…

Je sens ta colère, ta révolte, tes éternelles questions...Que faire ? continuer, tu sur le bon chemin pour te retrouver..