08 septembre 2007

Break the silence (Bis)

Quand je me suis levé aujourd’hui, à 19h30, ma mère était si furieuse contre moi, elle n’arrêtait pas de me crier dessus, elle disait exactement tous ce que je ne désire pas écouter quand je me sens mal. Je prenais mon déjeuner, elle criait encore. Une fois que j’ai terminé mon repas, je débarrassais mon assiette, elle criait encore. Je n’ai pas pu m’empêcher à briser l’assiette contre le lavabo. Mon père était là aussi. C’était comme un message pour eux, un message qu’ils n’auront malheureusement jamais. Jamais ils ne comprendront ce qui se passe à leur foutu fils parce que je les aimes trop. Je les aime à un point que je ne pourrais pas leur expliquer mes détresses, ça leur fera beaucoup de peine, et en plus je n’ai pas j’habitude de communiquer avec eux. Comment je pourrais leur traduire les migraines terribles que j’ai. Comment je pourrais dire que je n’ai aucune raison pour vivre, que tout me déplait, que je ne veux plus rien faire. Comment je pourrais leur expliquer que j’ai besoin d’une très longue putain de thérapie… Comment pourrais je expliquer quelque chose que j’ignore, que je n’ai jamais pu la déchiffrer. Tous ce que je fais maintenant c’est blogguer et puis sortir la nuit avec la bande d’enfoirés que je fréquente pour les entendre parler des sujets qui ne valent généralement rien (parfois, fama de bonnes discussions), je rentre chez moi vers minuit, je blog encore et c’est tout. Plus d’occupations, plus de motivation pour quoi ce soit, je déteste ce que j’aimais faire. Même mes écrits je ne les ressens plus quand je les relis. Je ressens seulement mon cœur battre tellement fort que je ne le supporte plus, alimentant ainsi mes veines et mes vaisseaux sanguins par toutes ces peines et douleurs, puis circulent vers tout mon corps provocant par la suite toute cette souffrance qui ne s’arrêtera peut être jamais. Je veux que tous s’arrêtent.

5 commentaires:

24Faubourg a dit…

yezzi brabbi, mat9oulech hakka. tout passe et s'oublie. il faut chercher à améliorer les choses...et pourquoi pas aller voir un thérapeute...çà peut t'aider. hayya courage

imcallingyou a dit…

Tu crois que les parents ne ressentent pas le mal être de leurs enfants !?!Si tu ne te sens pas le courage d'en parler avec eux, fais-leurs lire les messages que tu écris ici,oui, bon, ce n'est pas si évident que ça mais il faut bien communiquer d'une manière ou d'une autre... Pour la thérapie,si tu en sens vraiment le besoin, prends un premier rendez-vous déjà et vas-y tu te rendra compte très vite que tu es le seul à pouvoir déchiffrer tes problèmes, j'en ai fais l'expérience mais ça peut quand même t'aider à comprendre certaines choses, moi dés mon premier rendez-vous j'ai su que ce n'était pas pour moi, j'y suis quand même aller un deuième fois et là j'ai compris que je n'en avais pas vraiment besoin, voilà comment ça m'a aidée... Il faut que t'aprennes à mieux te connaître, écoute-toi pour savoir ce que tu veux, tu sais déjà que tu n'es pas satisfait de ta vie actuellle,tu ne te voile pas la face, un bon point, à partir de là demande-toi ce qui pourrait te satisfaire et donne toi les moyens d'y arriver... Je sais c'est plus facile qu'à faire mais un de volonté et ça ira... Du reste je trouve que tu restes flou dans tes textes peut être parce que c'est flou aussi dans ta tête mais essaye d'aller plus loin, ne te restreint pas, laisse aller ton stylo ou tu dans ce cas tes doigts sur le clavier ;)

moura a dit…

tu me fais vraiment peur.. si tu va si mal que ça je pense qu'il vaudrait mieux en parler avec tes parents.
je ne sais pas ce qui se passe avec toi, mais j'ai comme l'impression que tu ne vas pas bien du tout.
ne te contente pas de raconter ceci sur ton blog. ici on peut t'écouter, te soutenir mais sans pouvoir faire quelque chose de plus, je te conseille de parler a quelqu'un de proche de ton entourage.
j'espère que ca ira mieux dans les plus bref délai (moi même qui passe souvent par des périodes de doutes énormes je sais ce que c'est que d'être perdu)
Rabbi m3ak, et bon courage.

Erana a dit…

j'ai deserte la blogosphere pendant une semaine et je te retrouve au plus bas!!
les choses semblent aller de mal en pis et je comprends ce mal qui te ronge! comme a dit moura il faut en parler av tes parents,mm si tu penses qu'ils ne comprendront pas!! moi je suis sure que ca pourrait te faire enormement de bien!!
tention a toi mon grand

shamssan a dit…

Il t'arrive de penser que tu veux mourir pour que tout s'arrête?