09 juillet 2007

7 anecdotes

Suite à la demande d’erana je me lance dans le truc des sept anecdotes.

1- Je devrais avoir quatre ou cinq ans, j’étais au 3akri (c’est l’équivalent du kotteb). Comme chaque jour, mon père vient me chercher pour rentrer à la maison, c’était loin de chez nous. Une fois mon père était en retard… On m’avait dis que je ai rentré seul à la maison. Quand j’y pense maintenant, je me dis ‘comment j’ai pu faire tout ce chemin seul, a quatre ans!’

2- Je me rappel quand j’avais six ou sept ans (j’en sais rien) j’ai fait une grande déclaration à ma mère : ’Maman… je sens que je n’existe pas’. Je ne comprend pas à quoi j’ai du penser à cet âge. C’est fou…

3- Une fois, à l’école, l’enseignant vérifiait les cahiers pour un travail qu’on devrait faire à la maison. Moi, j’étais (et je le suis encore…) un bon élève, généralement je fais mes devoirs non par peur d’être battu à l’école mais parce que je voulais être le meilleur. Bref, l’enseignant vient vers moi mais je ne trouve pas le cahier. J’avais un grand amour propre et je n’accepterais jamais qu’il me frappe avec ses conneries. Je lui dis gentiment que j’ai du oublier le cahier. Je savais qu’il n’allait pas me croire et qu’il allait me frapper mais il m’a cru (enfin, je l’espère, je ne voulais pas qu’il me pardonne à cause de ma mère qui enseignait dans la même école). Au beau milieu de la séance, je trouve le cahier… C’est comme si j’ai découvert un trésor inestimable. Je courrais vers son bureau pour lui montrer le travail. J’étais très content.

4- A onze ans, j’étais encore à l’école, l’enseignant me demande de changer de place. Il prétendait que je faisais du bruit. J’étais coopératif, je prenais mes affaires et je les posai sur une autre table. C’était le silence absolu dans la salle et les cahiers font plus de bruit de ce que j’aurais prévu. L’enseignant était furieux, il venait vers moi et me gifla… Je n’ai jamais pleuré des larmes aussi chaudes parce que je n’aime pas qu’on me comprenne mal.

5- Quand on est jeune, on fait pleins de conneries: Quand on allait aux hôtels, on s’amusait, un ami et moi à regarder à travers les fenêtres. On aimait voir comment les gens faisaient l’amour… Une fois, une femme nous a découvert et poussa un cri horrible. On a faillit nous attraper mais nous étions de bons athlètes.

6- Au lycée, j’ai passé une année en tant qu’interne. Je n’aimais pas ça mais je devais le faire. Nous étions organiser en deux groupes: les méchants et les gentilles. Moi, j’étais avec les méchants. Une fois, j’ai emprunté un baladeur. Je vais avec un ami à la salle des gentilles pour écouter un peu de musique parce que c’était impossible dans notre salle vu le bruit. Nous étions calme, tranquille et nous avions passé un bon moment avec notre musique. Le surveillant vint. Il commence à faire la grosse tête du genre ‘‘allez, sortez d’ici…’’. Je lui disais qu’on était tranquille et qu’on ne faisait aucun bruit. ‘Ce n’est pas votre place ici’ disait-il. Je vous raconte pas, c’était le bordel. J’étais fou. Je criais et j’ôtai ma blouse en la jetant par terre et réclamant une sortie immédiate du lycée. C’était une parmi plusieurs conneries qu’on a vécu au lycée.

7- Je me rappelle une fois on avait plus d’argent mes amis et moi. C’était la galère. On rassemblait les petites pièces qu’on avait pour trouver de quoi manger. On s’est débrouillé difficilement pour acheter des trucs pourris. Pendant le repas, je disais ‘attendez, je crois que j’ai vingt dinars…’ et je les ai vraiment (je les avais totalement oubliés). J’ai failli mourir ce jour là.

Il y en a pleins d’autres anecdotes, pleins d’autres conneries. Ce sont ceux dont je me rappel maintenant.

Je voudrais passer le flambeau à Halilou et à Eon pour qu’il s’occupe de son blog personel

4 commentaires:

Erana a dit…

non mais, kel petit diablotin tu etais!! j'espere que tu ne regardes plus par les fenetres maintenant lol
en tk le petit garcon m'a bp attendrie :))

flower a dit…

"maman je sens que je n'existe pas " oh, j'ai adoré!!

wounded_spirit a dit…

@erana: t'inquiete.. je ne regarde plus à travers les fenetres ;)

@flower: une grande déclaration :)

venus a dit…

Rien à voir avec l'article, est ce aujourd'hui ton anniversaire?