21 août 2006

First time

C'est ma premiére fois avec le blog, avant je faisais un truc pareil: j'écrivais des manuscrits qui portent sur tous et rien, qui portent essentiellement sur "me against the entire world", ça fais deja 6 ans que je pratiquais cette activité et generalment ça m'aide un peu.
bref, je crois que c'est mieux de le faire ici.
Mon intention via ce blog est principalement trouvé "a little space to breath freely" et pour quoi pas connaitre some new people because life is too short to sit alone (je dis ça pourtant parfois je pense absolument le contraire...). Vous savez quoi, la meilleure chose qui m'excite dans cette idée de blog est qu'on pouvait raconter toutes les conneries qui nous viennent a l'esprit, d'ailleurs je vais commencer a me libérer,...
Cette periode, je me sens un peu bizzard, j'avais deja sentis ce putain de sentiment; c'est vraimment dingue, je me sens stable mais quand j'essaye d'y reflechir, je sens de la peine et de l'inquietude... j'appelle ça "the most pleasant pain", l'agreable peine, oui, c'est ça. Le probleme avec ce sentiment est qu'il vous fait croire que vous etes bien et que tous ce passe a merveille pour tant c'est pas vrai,...
Moi, je crois que toute cette histoire et plein d'autres sont dut a ... (je sens que j'ai des difficultés a m'exprimé), l'amour... c'est ça. j'ai parfois l'impression que l'amour oriente ma vie, je m'expliquerai plus tard, je vais commencer par l'amour en detail.
je vais pas faire comme font certain qui comenceront par "qu'est ce que l'amour?" et d'autre conneries aussi ridicule qu'inutile, je vais just parler et ça va-t-etre bien par ce que ça sort directement du coeur. Bref,... je qualiferais d'inutile de rappeller que l'amour est indispensable dans notre vie (pour la mienne en tout cas, oui) et il se trouve que pour moi l'amour est vraimment trés important, c'est un truc vital... je peux pas vivre en absance de l'amour.
ce qui me fait peur maintenant est que je suis arriver a une conclusion qui se trouve contradictoire avec mes principes, je vais y revenir.
Moi, je pense (je pensais) que ce genre de sentiment noble n'obeit a aucune regle ni de theorie,
dans la pratique (combien c'est toujours difficile de passer de la theorie vers la pratique!!!) j'ai decouvert qu'il y a des regles, et c'est vraimment dommage. ils ont apris a aimer avec leurs cerveaux et non avec leurs coeurs... je terminerais plus tard, je suis fatigué maintenant...


je viens just de me lever maintenant, j'arretais pas de penser a cette nouvelle experience avec le blog. je vais essayé d'en finir vite avec l'histoire d'hier et je vais etre bref, pour quoi est il toujours plus facile de mourir pour la femme qu'on aime que de vivre avec elle? "Entre aimer et imaginer qu'on aime, quel dieu verrait la différence ? L'homme éprouve ce qu'il s'imagine éprouver et dans le domaine du sentiment le réel ne se distingue pas de l'imaginaire." moi je dirais que l'amour c'est de l'imaginaire,
on dit aussi que l'amour peut être perçu essentiellement comme la quête d'un manque, lorsque la notion oblative ne s'est pas développée.
L’amour que l’on porte à une personne ou un objet naîtrait par ce qu'il nous apporte ou est susceptible de nous apporter. "Aimer" ne serait autre qu'une façon inconsciente d'avouer sa propre impuissance à l'autonomie pour un besoin particulier à un moment donné. Besoin d’aimer ou besoin de se sentir aimé ne serait autre qu'un besoin égoïste, qu'une attente de la personne qui pourrait combler les ‘manques’ immatériels ou matériels que nous ne serions pas capables de satisfaire par nous-mêmes.
Lorsqu'on analyse ce type de relation, on est tenté d'utiliser des rapport proportionnels et de donner une note de 1 à 100 à l’amour ‘offert’ à la personne aimée; par exemple 75 ; l’autre personne ne pourrait pas aimer au delà de 25… Cette relation amoureuse serait, par définition, déséquilibrée ; si le déséquilibre demeure trop important ; la séparation devient la seule porte de sortie car la relation devient insupportable pour les deux parties tant les reproches, les disputes sont présentes. C'est la personne qui aime le plus qui ferait le plus de reproches ou provoquerait le plus de disputes. L’histoire d’amour qui dure serait une histoire dans laquelle la ‘note’ d’amour des deux belligérants serait proche de 50, une sorte d’équilibre mue par les indispensables projets avoués ou inavouables des deux êtres qui s’aiment.
L'amour n'existe pas. c'est juste un beau sentiment menteur, trompeur qui nous fait croire qu'on vit le bonheur. j'espere que je reviendrai plus a ce sujet pourtant j'en est encore beaucoup a dire.

auto-evaluation: pour ma premiere fois, je dirais que c'est pas mal sans etre vraiment special. En effet, j'ai commencé en douceur en parlant de l'amour; ça va devenir du serieux nchalla

3 commentaires:

venus a dit…

Coucou, c'est encore moi :-)

Bon j'ai deux remarques à faire, si tu me le permet bien sûr :

1) j'ai lu l'article, et franchement il y a un mot qui grince encore dans mon oreil, car je sais qu'il n'a pas sa place sur ton blog , le mot est "putain"... mon cher, tu écris bien , tres bien même, alors pourquoi introduire ce mot, pour moi, ca interrompu tout charme....désolée pour cette remaque, mais finalement c'est à toi de faire tout ce que tu veux avec ton blog...

2) Hmmm, c'état quoi déja la 2ème remarque ?? Hmmm.... Ah oui, franchement, j'arrive pas à comprendre comment un si beau blog, avec des articles aussi beaux, se trouve aves des 0 commentaire ? Il est temps de faire une petite publicité, alors tu as le choix entre la méthode Vénusienne ou Marsienne Ehhh, la tienne je veux dire :-)

J'attends ta réponse pour passer à l'attaque...

Amicalement

Venus

Sami III a dit…

Je découvre, c'est intéressant, à suivre...

ps: les deux remarques de venus sont TRES pertinentes :)

peu importe a dit…

"je vais pas faire comme font certain qui comenceront par "qu'est ce que l'amour?"

Pourtant tu as répondu à cette question..à ta manière.
Je découvre encore le blog:)