08 mars 2008

J'écris tout sauf que c'est rien

Je me fatigue. Je me torture avec ces questions bizarres et je sais très bien que la réponse ne me suffira pas. Alors pourquoi continuer? Je me trouve très bavard étant seul et muet avec les autres. Je n’ai vraiment pas le choix. Trop d’émotions, parfois contradictoires, s’agitent mais restent à l’ombre parce qu’elles n’ont pas le droit d’apparaître. Des émotions tellement fortes qu’elles font très mal, seulement je préfère les garder pour moi: Des impulsions de colère sans un vrai mobile, se sentir humilié par son entourage, des angoisses, du stress pour rien du tout et beaucoup d’autres faits qui me torturent aléatoirement et sans raison. Il y a une contradiction flagrante dans ce qui suit mais c’est ce qui se passe: Je disais que je préfère garder mes émotions pour moi parce que mes réactions n’auront pas d’explications. Alors je me dis pourquoi me disputer avec un ami pour une telle phrase qui ne devrait, normalement, pas susciter tant de colère? Ou alors pourquoi me bagarrer avec quelqu’un pour une mauvaise plaisanterie? J’ai peur d’être violent (verbalement ou physiquement), surtout avec mes proches. J’en ai peur car j’ai vraiment besoin des autres quand je me sens seul, je ne veux pas que mes amis m’abandonnent par contre, parfois ils me font tellement de la peine que je prie de rester seul toute ma vie. C’est dingue! Je ne comprends rien. Peut être en fréquentant les gens serais-je en train de recherche l’être parfait. D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi je crois encore en son existence. Je ne peux plus me supporter ainsi, je ne peux plus supporter les battements de mon cœur, je ne peux plus être sous contrôle de mes émotions. J’ai déjà raté tant de truc à cause de ça. Je n’avais pas le courage d’appeler le cabinet mais j’ai demandé qu’on me le fasse et ça sera pour bientôt. Ça ira mieux après…

PS assez de conneries pour ce soir, go to bed.

2 commentaires:

Mad Djerba a dit…

Génial ! tu as pris la bonne décision. Le parcours est plus ou moins long pour apprendre à trouver l'apaisement mais tu le trouveras.

zeneya a dit…

tu me rappelles quand j'arrète pas de me poser des questions jusqu'a ce que j'aie mal à la tête..je trouve pas que c'est des conneries!