02 mars 2010

A propos de mon avenir

Me voila dans ma chambre, seul. Je pense à ce que serait mon avenir dans quelques mois. Rien n’est encore certain, tout me parait flou. Je devrais d’abord terminer ce semestre et puis voir ce que mon destin me cache, le monde professionnel ou encore des études. Je n’en sais rien encore. Tous ce que je sais c’est que cette année est vraiment très importante pour moi, j’aimerai qu’elle soit mon vrai début, ma relancé, ma montée… Malheureusement, cela ne dépend pas que de moi, plusieurs facteurs y entre. Ça fait bizarre quand on n’ait pas le contrôle sur certains facteurs imprévus. Je site ce qui m’est arrivé l’année dernière… Cette année je pense que ça ne sera pas pareil, enfin je l’espère. L’année dernière et celle d’avant (celle d’avant aussi, je crois que c’était toujours le cas pour moi) j’avais besoin de quelqu’un pour être là pour moi, quelqu’un qui m’aime vraiment pour ce que je suis, quelqu’un comme moi, aussi passionné et marginal… cette personne est, sans aucun doute, indispensable à mon équilibre tellement fragile. Maintenant qu’elle est là, je sens que j’ai une longueur d’avance, j’attaque mes projets avenir accompagné, plus de place pour la solitude qui me hantait depuis 24 ans, je me sens plus sur de moi, plus fort, plus lucide. Je crois aussi que je deviens moins dur avec moi-même, plus flexible. Je savais que l’amour fera des miracles pour moi. D’ailleurs concernant ce sujet, mon psy m’avait dis qu’il devrait prescrire de l’amour pour ses patients borderline. C’est une blague, certes, mais qui en dis long. Maintenant, j’essai de garder le rythme, assister à mes cours et avancer à petit pas surs vers un jour meilleur. Vous connaissez surement ce vieux dicton qui dit avancer vers la lumière, mais franchement la lumière je n’arrive pas encore à l’atteindre. Je suis encore dans l’obscurité. J’ai vraiment besoin d’un nouveau départ, une nouvelle vie, une nouvelle expérience. Evidement, ce n’est pas donné à tout le monde, parce que tout le monde en veux, mais pour moi c’est une question de survit. Je vais faire de mon mieux, je vais me battre pour avoir ma chance… J’avais un ami qui me disait toujours que c’est à nous de créer nos chances, il avait raison en fin de compte. Moi, je vais prendre mon sujet de projet de fin d’année la semaine prochaine pour commencer à travailler sérieusement et pour compléter mon cv, ensuite je me mettrai à la recherche d’un projet de fin d’étude. J’avais parlé avec beaucoup d’amis à ce sujet et j’avais remarqué que presque tous me parlaient de développement logiciel. C’est vrai, ça fait une bonne partie de notre travail en génie logiciel mais ce n’est pas la seule voie à suivre. Moi, personnellement, je ne suis pas très développeur, je me vois pas dans la programmation pure et dure. Je suis plutôt passionné par la recherche, le business intelligence, les bases de données, l’informatique décisionnel, les systèmes d’information, l’intelligence artificielle,… mais le développement en tant que production n’est pas vraiment ma tasse de thé. Cela me fait penser et réfléchir sur mon avenir. Espérant que tout ce passera bien…

PS tout ce passe bien tant que la plus magnifique femme du monde est là

4 commentaires:

Anonyme a dit…

que c'est bon de te lire.

Nawras a dit…

les bds, recherche.. :/ ça me rappelle pas de bons souvenirs tout ces termes!! Renseigne toi bien avant de te lancer en quoi que ce soit!!
Bon courage ;)

Unperfectchild a dit…

je suis trop content pour toi, pourvu que ça dure :)))

sojen a dit…

je suis content chui content
chuiiiiiiiii conteeeeeeeeeeent :D