28 mars 2007

Du 12 au 28 mars 2007

12 mars 07

Cela fait déjà trois jours que je ne suis pas y aller au travail. Pourtant aujourd’hui je me suis levé assez tôt et j’avais décidé d’y aller mais en passant par la faculté comme chaque matin d’ailleurs, j’ai renoncé. Je ne sais pas à quoi j’ai pensé à ce moment mais la seule chose que je sais maintenant est que je n’aime plus la personne que je suis entrain de devenir. Je n’aime pas suivre un emploi de temps pour mes sommeils et mes réveilles, je sais que c’est complètement dingue mais je n’ai pas pu m’adapter merde ! Je sens que ce n’est pas encore le moment. Pfffffffff, n’importe quoi ! Ma mère me disait des fois que je ne suis pas discipliné, avant je ne voyais pas de quoi elle voulait parler mais maintenant je crois qu’elle a raison, elle a toujours eu raison d’ailleurs (I love you mom !) et elle en aura pour toujours. La vérité c’est que je n’aime pas cette putain de discipline.

(Trois jours après…)
C’est lundi et je suis au boulot après

28 mars 2007
Ça fait un sacré bout de temps que je n’ai pas écrit un mot. Je n’ai même pas terminé ce que j’ai commencé à écrire. Je me sentais bien disons, j’étais plus ou moins zen après une période un peu difficile. Cela dis, ce n’est pas du au hasard que je me sente bien. Il y a toujours une mauvaise raison, un autre mensonge si vous me permettez. Les plus brillants d’entre vous, chers lecteurs (toujours aussi nombreux à venir sur ce blog misérable!) auraient deviné. Pour ne pas en faire une histoire, j’ai discuté avec mon ex et j’ai craqué merde ! après exactement un an, je lui disait que je l’aimait encore mais que c’est un peu difficile pour nous deux qu’on soit ensemble. On a eu une discussion, une vraie, c’était tellement sincère et si fort, mais j’aurais du me contrôler, bordel ! par ce que ça ne serre à rien, ça ne fait qu’empirer les choses ; seulement, cette discussion m’a fait l’effet d’un sédatif, une potion magique, un élixir et c’est grâce à ça que je me sens en vie.
Je l’aime vraiment, je la vois comme ma femme et elle me manque mais on pourrait éventuellement pas être ensemble, elle est un peu coincé je crois. C’est un mensonge, c’est un faux espoir, c’est un manque vital, «une frontière étroite entre souffrance et espérance, un oiseau dans l’orage » Parfois, je me demande si c’est du au hasard ou à autre chose le fait que toutes les filles qui me plaisent se trouvent pas prêtes à donner leurs max d’affection et d’amour et ça reste jusqu’aujourd’hui une énigme insolvable pour moi.
L’amour c’est vital pour moi, c’est un besoin naturel qui ne cesse de s’accroître de telle sorte que je ne serais jamais satisfait, c’est pour quoi ce qu’il me faut moi c’est un symbole ou une valeur,… probablement une idée, c'est-à-dire les humains ne seront plus me satisfaire merde !
Je devrais par ailleurs épouser le mal ou le bien, ou la musique. Dans ce cas la, je serai sur d’avoir le maximum. Bref, c’est complètement dingue, je sais mais il fallait le dire.
La solution est que nous faisons un peu d’effort tous les deux, il faut que chaque un y mette un peu du sien et ça ira. Bon, si jamais ça ne va pas se passer comme je l’aurais penser, je devrais m’en sortir, je suis habitué à ça, mais ça va venir, je peux déjà le sentir, ça va venir.

3 commentaires:

tarek a dit…

Suit la voix de ton coeur ça sert a rien de lui resister,bonne chance patriote!

coco_baboucha a dit…

presque un an plus tard, je poste un commentaire (je suis nouvelle dans la blogosphere)!
ce passage me touche particulierement et tu sais pourquoi?
parce que je me retrouve en toi, parce que c'est comme si c'etait moi qui avait noté chacun de ses mots, c'est comme si c'etait MON article!
c'est la premiere fois que je me retrouve autant dans un mec!

Excitiabilis a dit…

même si ces quelques lignes datent de plus de deux ans , je trouve ta ta sincérité en vers toi même, et surtout ta Lucidité ,très très touchantes , et d'ailleurs plus de deux ans après , tu es toujours aussi lucide tout en étant très rêveur , et c'est ce qui fait de toi quelqu'un d'unique !